Actualités

Le mystère des allergies saisonnières !

14 juin 2018 — 10h00

Le mystère des allergies saisonnières !

Comment des allergies dites saisonnières peuvent-elles se prolonger tout au long de l’année ? Bien, cela semble impossible et pourtant.

Aujourd’hui, 25 à 30% de Français sont allergiques, sans pour autant avoir pleinement conscience de l’ampleur du phénomène et de ses causes.

Allergènes
Des milliers d’allergènes sont susceptibles de provoquer des manifestations allergiques. Parmi les plus fréquents, les acariens, les pollens, les animaux, les insectes, les moisissures, le latex, les blattes, les aliments, les médicaments, les vaccins, les anesthésiques, les plantes d’appartement, les bijoux fantaisies....

Le printemps ne cache pas ses rayons de soleil et le réveille de la nature se fait en fanfare. Les fleurs éclosent, les arbres bourgeonnent, les insectes butinent, les oiseaux chantent la gloire de la vie naissante et l’homme profite ou non des nouveaux parfums répandus par les pollens. C’est la pleine période des graminées, du plantain, des châtaigniers, des tilleuls et des herbacés.

Symptômes
L’allergie pourra entraîner une rhinite allergique, si elle survient au niveau du nez ; une conjonctivite allergique si elle survient au niveau des yeux ; de l’eczéma ou de l’urticaire si elle survient au niveau de la peau ; un oedème de Quincke si elle survient au niveau des lèvres ou de la gorge.
L’allergie peut aussi se manifester par un choc anaphylactique:c’est la réaction allergique la plus sévère de l’organisme, pouvant toucher tous les organes du corps et entraîner une réaction fatale.
Ainsi une allergie aux acariens, aux pollens et aux animaux peut entraîner une rhinite et/ou un asthme et/ou un eczéma et/ou une conjonctivite, mais plus rarement une urticaire, un oedème de Quincke ou un choc anaphylactique.
Une allergie alimentaire provoque plutôt une urticaire, mais elle peut entraîner également des manifestations situées au niveau du nez ou des bronches, provoquant une rhinite ou un asthme, ou au niveau des yeux, entraînant une conjonctivite.
Un allergène, comme l’acarien ou le pollen par exemple, peut provoquer une ou plusieurs de ces manifestations, isolément ou successivement. De nombreux allergiques imaginent que les pollens par exemple n’entraînent qu’une rhinite allergique, que les aliments sont responsables de manifestations de la peau (urticaire, eczéma). Ces idées fausses peuvent retarder le diagnostic : les pollens peuvent par exemple provoquer aussi de l’urticaire et les aliments provoquer des éternuements.

L’allergie n’a rien de banal. D’un simple rhume, on peut évoluer vers des rhinites à répétitions puis la crise d’asthme. Toutes ces réactions physiologiques fatiguent énormément l’organisme, tant sur le plan physique que sur le plan mental. Ne laissez donc pas une mauvaise saison s’installer dans votre existence.